Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

Réflectométrie X

La réflectométrie est bien adaptée à l'étude des couches minces homogènes, amorphes ou cristallisées. Elle permet de déterminer la densité de la couche, son épaisseur (de quelques nanomètres à environ 200nm) ou encore la rugosité de surface et d'interface.
 
La réflectométrie X utilise le fait que la plupart des matériaux denses ont un indice de réfraction inférieur à 1. Sous des incidences très faibles (0.5 à 2° en 2théta) il y a donc possibilité d’avoir réflection totale. Lorsque l'incidence augmente au-delà d'un angle critique, le faisceau commence à pénétrer dans le matériau. Après avoir pénétré le matériau, il y a réflection aux interfaces conduisant à des interférences constructives ou destructives. De la distance inter-franges on déduit les épaisseurs de couches.
 

Savoir-faire du LMGP

  • Détermination des épaisseurs de couches
  • Détermination de la densité des couches
  • Détermination de la rugosité des interfaces.

Equipement du laboratoire

  • Diffractomètre SIEMENS D5000 (au Cuivre), goniomètre 2 cercles , équipé d'un miroir parabolique 1D.

Accès à cet équipement

Le matériel de diffraction du laboratoire fait partie du CMTC, plateforme de caractérisation des matériaux de Grenoble INP. Le CMTC est prestataire de services pour les secteurs public et privé.

Logiciels d'exploitation

  • Leptos (version 6.03)
  • XrdCommander (version 2.4.1) pour l'acquisition des données.

Rédigé par Colette Lartigue

mise à jour le 17 février 2015

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Communauté Université Grenoble Alpes