Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> lmgp_equipement > CARAC

Spectroscopie Raman

La spectroscopie Raman est basée sur l'interaction d'une lumière monochromatique avec les liaisons chimiques des matériaux et concerne plus particulièrement la lumière diffusée de façon inélastique, c'est à dire avec un changement d'énergie.
 

Contact

C'est une technique non destructive (puisqu'elle n'implique que des processus de diffusion), rapide, et surtout, sensible à l'ordre à courte distance, ce qui permet d'obtenir des informations différentes et complémentaires des techniques de diffraction.

La spectroscopie Raman permet :
  • l’identification rapide d’un matériau
  • la détection de très faibles variations structurales en fonction d’un paramètre externe (température, pression, contrainte),
  • la détection de la présence d'impuretés en faible quantité (0.5%),
  • l'analyse de couches minces (voire très minces) , de leur texture, de leur état de contrainte,
  • l'étude de transitions de phase ,
  • le suivi de cinétiques de réactions chimiques en phase solide..

Le LMGP possède une bonne expérience de la spectroscopie Raman pour des oxydes variés, semi-conducteurs à grand gap (type SiC), matériaux à base de silicium (siliciures, SiGe, …).

Equipement du laboratoire

Spectromètre Horiba/Jobin Yvon LabRam
3 longueurs d'onde excitatrices disponibles : 633, 514 et 488 nm.
Possibilité de faire des mesures de photoluminescence et des analyses in-situ en fonction de la température ( -185 - 1500 °C) d'un champ électrique et sous
atmosphère contrôlée.

Equipement accessible au LEPMI / CMTC

Spectromètre Horiba/Jobin Yvon T64000
Le CMTC, plateforme de caractérisation des matériaux de Grenoble INP est prestataire de services pour les secteurs public et privé.

Rédigé par Colette Lartigue

mise à jour le 5 février 2018

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Communauté Université Grenoble Alpes