Aller au menu Aller au contenu
Grenoble INP
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

Témoignage d'un post-doc : Jérôme

Après une thèse aux Arts & Métiers et un post-doc au CEA-Liten à Grenoble, je suis entré en 2011 dans une startup visant à développer des modules photovoltaïques solaires couches minces par technique d’impression. Expérience très enrichissante mais, avec le contexte photovoltaïque mondiale, l’aventure s’est terminée prématurément... Suite à cet arrêt, j'ai choisi de revenir vers la recherche académique.

Grâce à mon réseau de contacts grenoblois, j'ai intégré le LMGP en tant que post-doc. L'offre m'intéressait pour plusieurs raisons :
(i) un sujet innovant associant nanomatériaux & cellules solaires;
(ii) le LMGP, un laboratoire bien ancré dans ce domaine, disposant de nombreux équipements de pointe et contacts de recherche;
(iii) le LMGP situé dans un environnement scientifique important (CEA, CNRS, ESRF…).
 
Arrivé il y a plus de 9 mois, ce que j'apprécie au LMGP c'est l'ambiance de travail, une équipe jeune et dynamique avec stagiaires et thésards. Par ailleurs, une grande place à l’autonomie m'est laissée, point important pour un post-doc s'il veut pouvoir montrer toute sa valeur.
(Jérôme Garnier - octobre 2013)

Rédigé par Colette Lartigue

mise à jour le 15 janvier 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Communauté Université Grenoble Alpes