Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> Les emplois au LMGP

Témoignage d'une stagiaire : Sabine

En 2013, Sabine, étudiante en Master 2 dans une université allemande, spécialité sciences des matériaux, fait un stage de 9 mois au LMGP, dans le groupe Synthèse et Physico-Chimie du Solide (SPCS).

"J'ai pu faire un stage de 9 mois en regroupant les 2 projets de fin d'études de mon Master : le "Projektarbeit" (3 mois) et le "Masterarbeit" (6mois) et c'est une grande chance !"

Qu'est-ce qui a motivé ton choix de venir au LMGP ?
Il y a 3 raisons principales.
D'abord, la langue :
je parlais déjà un peu le français et j'avais envie d'aller vivre à l'étranger pour voir comment je pouvais me débrouiller dans une autre langue. D'où mon choix pour la France.
Ensuite, j'ai choisi Grenoble à la fois pour les montagnes qui entourent la ville et pour l'environnement scientifique. C'est un copain qui m'a parlé de Grenoble, de cette ville universitaire et technologique avec plusieurs laboratoires faisant de la science des matériaux.


As-tu réussi à "te débrouiller", à t'intégrer ?
Oui ! Grâce à internet, j'ai trouvé un appartement en co-location avec des français. Ca m'a permis de participer très vite à la vie sociale de Grenoble. C'est une ville avec beaucoup d'étudiants et la plupart sont attirés par la montagne. Aussi, j'ai très vite rencontré des gens pour faire du VTT, de l'escalade, de la rando, du ski de randonnée... c'est vraiment ce que je souhaitais. C'est vrai que le fait de parler un peu français m'a bien aidée.

Qu'est-ce que ce stage t'a apporté ?
J'ai travaillé avec 2 chercheurs qui m'ont super bien encadrée : les discussions sont très constructives et efficaces, ce qui m'a permis de progresser très vite sur mon sujet. Ils m'ont vraiment bien motivée et aidée.
Surtout, j'ai découvert que la recherche c'est plein d'inattendus : il y a des hauts et des bas, et c'est là que c'est important d'avoir un bon superviseur...


Que vas-tu faire après l'obtention de ton diplôme ?
Je suis passionnée par la recherche que je fais au labo mais j'ai aussi envie d'aller voir comment ça se passe dans l'industrie …

Quel message ou conseil donnerais-tu aux étudiants actuels et à venir ?
Je conseille aux étudiants de faire un stage le plus long possible. En effet, après 6 mois, j'ai commencé à être vraiment bien dans mon sujet. J'ai gagné en expérience et j'en profite vraiment maintenant, à la fin de mon stage.

(Sabine Waechter, octobre 2013)

Rédigé par Colette Lartigue

mise à jour le 15 janvier 2014

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Communauté Université Grenoble Alpes