Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation > LMGP_Actualites

iGEM Grenoble 2011 - Les exploits du Team Grenoble d'Amsterdam au MIT

Publié le 19 octobre 2011
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
Prix et distinctions du 5 novembre 2011 au 7 novembre 2011

Pour sa première participation à la compétition internationale de biologie synthétique (iGEM), l'équipe mixte UJF/INP de Grenoble s'est qualifiée pour la finale mondiale à Boston (USA) les 5-7 novembre 2011, pour son projet "Mercuro-coli", un biosenseur innovant pour la quantification du mercure.


L'équipe mixte de l'Université de Grenoble (4 élèves ingénieur de Grenoble INP - Phelma, 7 étudiants en master de l'Université Joseph Fourrier (UJF) et un doctorant-conseiller de l'UJF), est entrée en lice pour la première fois dans la prestigieuse compétition iGEM (International Genetically Engineered Machines), organisée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT). Leur projet, Mercuro-coli, un biocapteur capable de quantifier la concentration de mercure dans un échantillon aqueux, a été présenté dans la catégorie "environnement" et retenu parmi ceux des 18 équipes classées (sur 46 au total), lors de la première phase de cette compétition à Amsterdam (1-2 oct. 2011).

Des expériences et travaux complémentaires ont alors permis à l'équipe de perfectionner le projet, avant de défendre les couleurs de Grenoble à Boston (5-7 nov. 2011) devant les universités co-sélectionnées françaises (INSA/ENS Lyon, Paris Fondation Bettencourt, et ENSPS Strasbourg) et européennes (Imperial College Londres, ETH Zurich, KU Leuven...), ainsi que de nombreuses universités américaines et asiatiques.

Tout comme les 65 équipes participantes au MIT, Team Grenoble a été évalué par un jury composé d'experts des « sciences dures » et des « sciences humaines et sociales » sur la base de leur prestation orale et des documents produits (poster et site web). L'University of Washington s'est vu attribuer le grand prix de cette compétition, suivie par l'Imperial College London et ZJU China. Les résultats de l'ensemble des équipes sont disponibles sur les pages suivantes du site d'iGEM:


Compléments d'informations (cf. encadrés ci-contre):
  • Téléchargements:
    • présentation du team Grenoble au Midi Minatec
    • compte-rendu du jamboree d'Amsterdam
    • compte-rendu du jamboree de Boston

 

Parmi les étudiants, citons notamment Geoffrey Bouchage et Samia Menad qui ont effectué leur stage d'études au Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique, ainsi que Franz Bruckert et Marianne Weidenhaupt, enseignants-chercheurs au LMGP qui ont encadré le projet.

Félicitation à toute l'équipe pour leur travail sans relâche qui a largement porté ses fruits, et qui ouvre avec honneur la voie à la participation de Grenoble pour iGEM 2012 !


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

Partenaires


Calendrier 2011
  • Janvier - Mars 2011 : montage des équipes et des projets.
  • Mai 2011 : Distribution des « BioBricks » par le MIT.
  • Septembre 2011 : Retour du projet (présentation, rapport, nouvelles BioBricks).
  • 1 et 2 octobre 2011 : Compétition européenne et africaine (Amsterdam, Pays Bas).
  • 5, 6 et 7 novembre 2011: Compétition mondiale au MIT (Boston, Massachussetts, USA).
Composition de l'équipe iGEM de Grenoble
  • Geoffrey Bouchage, élève ingénieur, Grenoble INP - Phelma
  • Felix Ciceron, master 1, UJF Biologie
  • Marion Cristea, élève ingénieur, Grenoble INP - Phelma
  • Morgane DeGasperi, master 1, UJF Biologie
  • Eric Durandeau, master 1, UJF Biologie
  • Maxime Huet, élève ingénieur, Grenoble INP - Phelma
  • Jean-Baptiste Lugagne, élève ingénieur, Grenoble INP - Phelma
  • Clément Masson, master 1, UJF Biologie
  • Feriel Melaine, master 2, UJF NanoBiologie
  • Samia Menad, master 2, UJF NanoBiologie
  • Robin Pinilla, master 1, UJF Biologie
  • Stéphane Pinhal (conseiller), doctorant, UJF Biologie
Encadrement du projet
  • Hans Geiselmann, enseignant-chercheur, UJF Biologie
  • Franz Bruckert, enseignant-chercheur, LMGP - Grenoble INP,
  • Marianne Weidenhaupt, enseignant-chercheur, LMGP - Grenoble INP,
  • Hidde de Jong & Delphine Ropers, chercheurs, INRIA
  • Robert Baptiste, directeur de recherche, CEA

mise à jour le 26 août 2013

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Univ. Grenoble Alpes