Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation > LMGP_Actualites

LMGP Seminar : J. Michallon - Études opto-électroniques de cellules solaires ETA à base de réseaux de nanofils en ZnO

Publié le 1 avril 2014
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Colloque / Séminaire 6 mai 2014
Tuesday at 2:00 pm - LMGP conference room - 2nd floor
LMGP (UMR 5628 CNRS / Grenoble INP)
3 parvis Louis Néel - 38000 Grenoble

Accès : TRAM B arrêt Cité internationale
Free entrance - No registration

Key words : ETA solar cells, ZnO nanowire arrays, Absorption mechanisms, Optical modes, RCWA, Transport mechanisms, Trap-Assisted tunneling

Michallon-J.jpg

Michallon-J.jpg

Jérôme Michallon
LMGP PhD student - FM2N team
Supervisors : Vincent Consonni (LMGP) & Anne Kaminski (IMEP-LAHC)

Études opto-électroniques de cellules solaires ETA à base de réseaux de nanofils en ZnO / Optoelectronic studies of ETA solar cells based on ZnO nanowire arrays

Résumé
Au cours de ces 20 dernières années, la demande en énergie propre bas coût a sans cesse été en augmentation. Dans ce contexte, les cellules solaires à base de nanofils sont prometteuses puisqu'elles peuvent être réalisées à l'aide de techniques de dépôt peu onéreuses, et requièrent l’utilisation d’une petite quantité de matériaux. Elles représentent, de plus, une alternative potentielle aux cellules solaires classiques et pourraient bénéficier de rendement intéressant liés à une absorption efficace (i.e., au piégeage optique) et une bonne collecte des porteurs photo-générés (i.e., une jonction radiale).

Lors de ce séminaire, nous allons nous intéresser plus particulièrement aux cellules photovoltaïques constituées de nanofils de ZnO recouverts d'une couche très fine d'absorbeur (CdTe). Le but de ce séminaire est d'étudier en détails les propriétés optiques et électriques de ces cellules. Nous détaillerons donc les mécanismes d'absorption liés au piégeage de la lumière et les mécanismes de transport électrique régissant le comportement de ces cellules solaires. Ces connaissances sont essentielles pour identifier les verrous technologiques permettant d’accroître le rendement de ces cellules photovoltaïques.

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 22 janvier 2015

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Univ. Grenoble Alpes