Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation > LMGP_Actualites

LMGP Seminar - Jean-Pierre SIMONATO

Publié le 15 janvier 2013
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Conférence du 18 février 2013 au 19 février 2013
Monday at 2:00 pm - Conference room 2nd floor LMGP




 
LMGP / Grenoble INP Minatec
3 parvis Louis Néel - Grenoble 
Accès : Tram B - Cité Internationale

Free entrance - No registration required
Jean-Pierre SIMONATO
CEA/LITEN Grenoble

Emerging flexible Transparent Conductive Materials (TCMs)

Abstract
The fabrication of transparent conductors is currently realized by thin films of transparent conductive oxides (TCOs), and in particular indium tin oxide (ITO). The as-made ITO transparent electrodes suffer from limitations like a costly fabrication process, brittleness and risky price of indium.
The use of solution-processable nanomaterials appears to be a promising alternative since it affords a large area and low-cost deposition method, with high performances. Some significant work has been recently carried out using several materials for fabricating flexible transparent electrodes.

We will present some developments, and in particular flexible transparent thin films relying on random networks of metallic nanowires and their integration into functional flexible devices such as film heaters, photovoltaic cells, touch screens...


Résumé
La fabrication de conducteurs transparents est actuellement réalisée avec des couches minces d'oxydes transparents conducteurs (TCO), et en particulier l'ITO (oxyde d'indium-étain). Ces électrodes souffrent de limitations fortes, en particulier elles sont produites par un procédé relativement coûteux et sont très fragiles à la contrainte mécanique, ce qui proscrit leur utilisation pour le développement des dispositifs optoélectroniques flexibles qui devraient rentrer en force sur le marché. L'utilisation de nanomatériaux semble être une alternative prometteuse et bas coût. D'importants progrès ont été réalisés en utilisant plus particulièrement des nanomatériaux à base de carbone ou des nanofils métalliques.

Nous avons développé la synthèse et l'utilisation de ces nanomatériaux et avons démontré qu'il est possible de réaliser des électrodes transparentes très souples, voire froissables, avec des performances résistance/transparence similaires à l'ITO.  Afin de valider leurs performances d'usage, nous avons également réalisé leur intégration dans des dispositifs flexibles, tels que des films chauffants, des cellules photovoltaïques organiques ou des écrans tactiles.

La présentation comprendra une introduction générale sur les électrodes transparentes flexibles, la synthèse et la mise en œuvre de nanofils métalliques pour la fabrication d'électrodes à haute performance, ainsi que des premiers résultats d'intégrations.

 


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 18 février 2013

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Univ. Grenoble Alpes