Aller au menu Aller au contenu
Synthèse et propriétés de monocristaux, de poudres, films minces ou hétérostructures

Etudes à l'interface avec la matière biologique

> LMGP_Présentation > LMGP_Actualites

Propriétés optiques des matériaux

Publié le 25 octobre 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In
Recrutement du 14 novembre 2016 au 4 janvier 2017
Laboratoire des Matériaux et du Génie Physique (LMGP) : 3 Parvis Louis Néel, MINATEC, Grenoble

Nous cherchons des candidats pour le concours CNRS 2017

CONTEXT

Le LMGP est composé de trois équipes : cristallogenèse, films minces, nanomatériaux et nanostructures, interfaces matériaux-matière biologique. Toutes les trois sont amenées à s’intéresser aux propriétés optiques des matériaux. L’équipe « Cristallogenèse », étudie la physico-chimie des matériaux en conditions extrêmes, principalement des carbures et des nitrures, et vise principalement à explorer les mécanismes de croissance à haute température des semi-conducteurs à grand gap comme le SiC, des alliages Al-Si-C et les phases MAX. Dans leur caractérisation structurale, les méthodes optiques et spectroscopiques jouent un grand rôle (spectroscopie X et Raman).
L’équipe « Films Minces, Nanomatériaux et Nanostructures » s’intéresse à la synthèse et la mise en forme de matériaux nanostructurés, essentiellement des oxydes, et étudie les phénomènes de réaction et croissance aux interfaces ainsi que les relations entre structure, nanostructure et propriétés fonctionnelles. Elle développe en particulier des matériaux structures coeur-coquille, des oxydes transparents conducteurs des composites dont elle caractérise les propriétés structurales et optiques (spectroscopie X, UV-vis-IR, spectroscopie Raman), pour des applications dans le domaine de la production d'énergie, la microélectronique, l'interaction avec les fluides.
L’équipe « Interface Matériaux-Matière Biologique » utilise également les propriétés optiques des matériaux pour sonder l’interface matériau-molécule : citons en particulier les spectroscopies infra-rouge et Raman, la résonnance plasmonique de surface (SPRi) et le SERS. Les matériaux étudiés sont des films multicouches de polyélectrolytes fonctionnalisés, des bicouches lipidiques supportées, des protéines adsorbées et des agrégats protéiques.
 

PROFILE SOUHAITE

Dans tous ces domaines de recherche, les propriétés optiques des matériaux jouent un rôle important, voire sont parmi les propriétés recherchées. Il apparaît donc stratégique de renforcer nos compétences en physique et chimie du solide en relation avec les propriétés optiques des matériaux, et/ou en caractérisation de ces propriétés optiques.
Pour la caractérisation des matériaux synthetisés, le LMGP dispose de plusieurs spectromètres d'infrarouge, UV-Visible et Raman et l'interaction avec les rayons X (diffraction synchrotron). Ces techniques sont utilisé par l'ensemble du laboratoire pour l'identification de phases (Phase MAX, pervoskites et couches minces d'oxyde en général), le contrôle de la composition et le suivi des réactions (présence de composés organiques et liaison oxydes) et les propriétés de transparence (electrodes transparents).
D'autre part, le LMGP voudrait développer des mesures in situ pendant la croissance de matériaux, et les techniques optiques occupent une place principale parmi les techniques possibles car elles sont non destructives et sans contact.

Nous cherchons un candidat pour postuler au concours CNRS en section 15. Le dynamisme, la rigueur et la capacité à travailler en équipe sont des qualités importantes pour une activité très structurante dans notre laboratoire!

Envoyez votre candidature à la direction du LMGP


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In

mise à jour le 25 novembre 2016

  • Tutelle CNRS
  • Tutelle Grenoble INP
Univ. Grenoble Alpes